Avez-vous l’impression de toujours faire face aux vents contraires et de tourner? monter le volume de votre iPod pour noyer les bosses sur le trottoir? Cela pourrait être dû au fait que l’entraînement de votre banquette arrière et le changement de votre style de course pourraient réduire considérablement la force de l’impact avec le sol, améliorant ainsi vos compétences en course et votre réussite personnelle.

Cette étude a été menée par le paléoanthropologue Dr Daniel Lieberman. , publié en 2010 dans la revue Nature, qui identifiait les inconvénients potentiels du talon. Cette étude a révélé une force de collision maximale supplémentaire pour ceux qui couraient avec le premier contact avec le talon par rapport à ceux qui ont établi le premier contact avec l’avant-pied.

Il est cliniquement évident que lorsque le mécanisme de coup de pied de l’avant-pied est exécuté avec précision, les muscles postérieurs sont impliqués. Cela peut finalement améliorer l’efficacité de la course, la vitesse, la construction musculaire et l’endurance.

Cependant, puisque frapper le pied arrière est une seconde nature pour la plupart d’entre nous, les caractéristiques uniques de frapper le pied avant doivent être apprises et adoptées en toute sécurité avec un entraînement progressif.

Comment gérer les coups sur l’avant-pied

L’élément le plus important de la technique de frappe de l’avant-pied est de frapper le sol sous les hanches, et non de placer l’avant-pied devant le corps.

Voici trois étapes faciles pour perfectionner votre technique de l’avant-pied:

1. Courez dans un endroit où la zone d’impact est automatiquement sous les hanches. Frappez l’avant-pied, abaissez votre talon au sol, puis replacez votre poids sur la plante du pied pour une poussée.

2. Pour avancer, déplacez le centre de gravité du corps vers l’avant jusqu’au point de chute libre. Ceci est très similaire à faire la tour penchée de Pise à un angle, penché en avant à partir des chevilles (sans se plier au niveau des hanches).

3. Frappez le sol sous la taille et maintenez une courte foulée. Cela nécessite une cadence plus élevée (plus de foulées par minute) qu’une plus grande foulée au talon.

Pour tenir compte des différentes charges biomécaniques associées au fonctionnement à un régime plus élevé dans une technique étrangère, un programme de conditionnement est nécessaire six semaines avant l’introduction de la nouvelle technique. Recherchez des conseils professionnels sur l’élaboration d’un programme de conditionnement progressif qui comprend les fessiers, les ischio-jambiers et les mollets pour vous assurer que votre dos est suffisamment renforcé pour éviter les traumatismes indus pendant la transition vers la technique.

Quelles chaussures dois-je porter?

Il n’est pas nécessaire de porter des baskets minimalistes lors de l’exécution de techniques de l’avant-pied, en particulier au début de l’entraînement. Idéalement, un «tapis roulant» (pente de 6 à 10 mm du talon aux orteils) devrait être porté pour permettre un coup à l’avant-pied sans risque de blessure lors de l’alternance entre frapper l’arrière et l’avant-pied.

Les sandales ou chaussures minimalistes (pas de talon de 0 à 6 mm) nécessitent des techniques de frappe rigoureuses à l’avant-pied et une préparation corporelle saine pour éviter les blessures. Contactez votre magasin de baskets spécialisé pour plus de conseils.

Est-ce que cela me convient?

Si vous voulez améliorer votre course à pied, améliorer votre dos et réduire les risques de blessures, alors passer à la jambe avant peut être pour vous. ,

Si vous avez des antécédents de douleurs au talon, d’attelles de tibia et de fractures de stress, cette technique peut vous être particulièrement utile. De même, si vous avez mal à l’avant-pied ou si vous avez été conseillé de ne pas courir, veuillez consulter un spécialiste avant de commencer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *